AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Celia M.Adams

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Celia M.Adams




ÂGE : 17 ans
MESSAGES : 27
LIVRES STERLING : 3047
INSCRIPTION : 18/08/2010

MessageSujet: Celia M.Adams   Mer 18 Aoû - 23:09







CELIA M. ADAMS
Par Avril Lavigne

I. LE PERSONNAGE.

Âge :17 ans
Lieu de naissance :Dublin
Nationnalité :Irlandaise
Orientation sexuelle :Hétérosexuelle

Caractère - qualités & défauts :Celia c'est...comme fumer à côté d'une réserve de nitroglycérine...Ca peut péter à tout moment. Elle n'a rien à voir avec le reste de sa famille. Elle est beaucoup plus vivante et authentique que ces dernières. Sans doute à cause de son histoire de vie? C'est une boule de nerf qui aime n'en faire qu'à sa tête. Grandir sans modèle de stabilité n'aide en rien à devenir un adulte équilibré. Celia est sauvage et celui qui arrivera à la dompter n'est pas encore né. C'est une marginale qui déteste les gens, le monde...l'argent. Excentrique et torturée intérieurement, la jeune femme est très difficile à comprendre car son comportement est des plus imprévisibles.

Elle est très têtue et lorsqu'elle a une idée, elle ne l'a pas derrière la tête. Fière et indépendante, Celia est de celles qui savent se débrouiller sans l'aide de personne. Cette hyperactive dans l'âme est difficile à canaliser et ses colère peuvent être dévastatrices pour l'environnement directe qui l'entour..

Pourtant la belle ne manque pas d'intelligence. Lorsqu'elle arrive à rester suffisamment longtemps concentrée, elle arrive à tirer son épingle du jeu. Si l'intelligence n'est pas son point fort, la jeune fille n'en reste pas moins très maligne. N'essayez pas de la lui faire à l'envers, cela risque de ne pas marcher. Elle déteste les langues de velours car elles sont "trop mielleuses pour être honnêtes" comme elle le souligne. Les bimbos, les pestes, les nunuches, très peu pour la jeune fille. Bien qu'elle ne soit pas méchante dans l'âme, elle peut prendre un malin plaisir à ce faire très caustique à leur égard. Agressive, il ne faut pas venir l'ennuyer lorsqu'elle ne va pas bien...elle peut devenir violente.


Histoire : La jeune femme est née dans une famille modeste. Elle n'a pas eut de cuillère en argent dans la bouche lorsqu'elle était enfant. Sa famille à toujours fait partie de la classe moyenne de la société irlandaise. Mais ses parents ont toujours fait le maximum pour vivre à l'abri du besoin. Ses parents enchaînaient les petits boulots afin que leur fille unique ne manque de rien. Ainsi, les parents de Celia n'étaient guère souvent à la maison. La petite a donc du apprendre très tôt à se débrouiller seule...les nourrisses coutant trop chères...

La vie en Irlande n'est pas de tout repos, c'est un pays fort pauvre ou les "va nu-pieds" ne manquent pas. C'est avec de petits polissons que la fillette a grandit. Toujours dehors au lieu de travailler ses cours, la fillette glissa rapidement sur la mauvaise pente. Elle préférait aller jouer dehors plutôt que de travailler. Elle fréquenta très jeune de petits chenapans qui passaient leur temps à piquer des friandises dans les épiceries!
Ce comportement s'accentua lorsque sa mère tomba malade...travailler à l'usine sans protection adéquat peut provoquer le développement de cancer en cas de longues expositions.
On diagnostiqua un cancer de la plèvre à la mère de Celia...ce fut un coup dur pour le couple et une tragédie pour la gamine qui entrait dans l'adolescence.

Celia n'a jamais admis que sa mère était gravement malade et qu'elle allait probablement mourir. Elle préférait rester le moins possible à la maison, passait plus de temps à l'école même si ses résultats n'étaient pas glorieux. Dehors c'est là ou elle se sentait le mieux...elle se mit même à la musique avec un petit groupe d'amis. Elle chantait et jouait de la guitare...ce fut un moyen pour elle de fuir la dure réalité.
Et puis sa mère mourut en quelques mois seulement, le cancer emporta la vie de cette dernière comme l'eau éteint les flammes. A partir de là, Celia glissa réellement sur la mauvaise pente, elle se mit à sécher régulièrement les cours, elle se battait en classe, insultait les professeurs, trichait en cours bref ce fut le chaos le plus total. Son père maintenant veuf, ne supporta plus de devoir se rendre aux conseils de discipline de sa fille et choisit une méthode radical pour remettre sa progéniture dans le droit chemin: Le pensionnat de Winchester.

Celia haït son père de l'avoir mise la dedans...elle ne supporte pas la rigueur militaire qui est installé en ces lieux. Elle cherchera toujours un moyen de quitter cet endroit et recouvrer sa liberté.

Groupe :Rebelles
Pourquoi choisir ce groupe ?Parce que...XD nan en fait c'était déjà marqué et j'aime bien jouer des gens chiants!

Matières préférées ?Histoire géo, musique, sport
Matières détestées ?Mathématiques, physique
    II. L E . P O S T E U R

    Prénom :Mimi
    Âge :Majeur
    Expérience rpg :Je fais du RP depuis 7 ans
    Temps de connexion sur 1 semaine ?5/7
    Comment avez-vous connu le forum ?Par hasard
    Comment le trouvez-vous ?Jadore!

    Code : ***


    II. T E S T . R P

    Ce matin il avait été très difficile de réveiller la jeune Celia Adams. Elle savait que ce jour était spécial...c'était le jour ou elle allait entrer en prison. En prison? Oui enfin...dans le pensionnat de Winchester. Lorsque le père de Celia lui avait appris la nouvelle, la jeune femme avait fait une véritable crise de nerf et avait cassé pas mal de choses dans sa maison.

    Malgré toutes les supplications de l'adolescente, le père de la jeune femme avait été catégorique. Elle irait finir sa scolarité dans ce pensionnat un point c'est tout. Du coup, Celia avait été très stressée par cette enfermement et n'avait pas bien dormit. Au petit déjeuner, la jolie blonde ne toucha pas à son repas...l'estomac noué, elle ne put rien avaler.
    Son père prit ses valises alors qu'elle ne lui avait rien demandé, visiblement ce dernier était pressé de se débarrasser d'elle.

    Même si cela lui faisait un pincement au coeur de voir son père agir de la sorte avec elle, Celia ne le montra pas. Après tout, elle avait bien cherché ce qui lui arrivait. Son père toujours endeuillé avait d'autres chats à fouetter, plutôt que de s'occuper de l'enfant terrible qu'elle était.
    Après avoir fait sa toilette, la belle monta dans la voiture qui la mènerait jusqu'au pensionnat. Celia ne décrocha pas un mot de tout le trajet malgré les explications que son père lui disait.
    Une fois arrivée, la jeune femme fut accueillit comme tout les autres élèves par des surveillants qui les menèrent vers le réfectoire. Là, elle prit place à côté de son père sur une chaise jusqu'à ce qu'on annonce la venue du directeur. Celia ne se leva pas lorsqu'on lui demanda de le faire pour saluer le directeur. Se fut un regard autoritaire de son père qui la força à se lever.


    "Encore un speech menaçant du dirlo...parle tant que tu le peux grand-père, l'infarctus du myocarde de guette, t'en aura plus pour longtemps à nous casser les c******* avec tes discours à deux balles..."

    Murmura la jeune adolescente entre ses dents. Personne n'avait réussit à dompter le caractère tout feu tout flamme de l'irlandaise...ils allaient avoir beaucoup de mal avec Celia...c'était une certitude. Après le discours soporifique du directeur, on mena alors les élèves et leurs parents dans la cours afin que ces derniers puissent dire au revoir à leur progéniture. La jeune fille n'adressa aucun mot à son père...s'il voulait se débarrasser d'elle, alors elle le lui ferait payer de façon très dure. Un enfant qui ignore ses parents est quelque chose de douloureux pour ces derniers, d'autant plus que monsieur Adams n'avait plus qu'elle dans sa vie.


    "Je...je sais que tu dois trouver ça injuste, que tu dois croire que je t'abandonne...mais Celia, je fais ça pour ton bien! Aller...s'il te plais...dis-moi au moins quelque chose!"


    Mais Celia, en tant qu'enfant terrible d'Irlande, n'avait pas l'intention de permettre à son père de rentrer chez lui la conscience tranquille. Cruelle poupée blonde, elle regarda d'un air dédaigneux son père et ajouta d'un ton acerbe:

    "Tu portera sur la conscience la destruction du dernier membre vivant de ta famille. Tu n'as plus de fille désormais."

    Puis elle tourna les talons, aveuglée par la colère et la haine. Cet endroit allait être une prison pour cet oiseau qui a toujours été libre.




Dernière édition par Celia M.Adams le Mer 18 Aoû - 23:39, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Candice A. Stanford




ÂGE : 18 ans
MESSAGES : 91
LIVRES STERLING : 3115
INSCRIPTION : 18/08/2010

MessageSujet: Re: Celia M.Adams   Mer 18 Aoû - 23:09

Bienvenue (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Celia M.Adams




ÂGE : 17 ans
MESSAGES : 27
LIVRES STERLING : 3047
INSCRIPTION : 18/08/2010

MessageSujet: Re: Celia M.Adams   Mer 18 Aoû - 23:12

Marchi mam'selle ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

Edward D. Johnson




ÂGE : 39 ans
MESSAGES : 134
LIVRES STERLING : 3182
INSCRIPTION : 08/08/2010
FONCTION : Professeur d'Histoire et de Géographie

MessageSujet: Re: Celia M.Adams   Jeu 19 Aoû - 1:43

Bienvenue sur le forum :cheers:

Mon Dieu quelle petite peste je sens qu'on va vraiment avoir du mal avec celle-là Razz
En tout cas ta fiche est parfaite, je te valide de ce pas.

Bon jeu parmi nous Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Celia M.Adams   

Revenir en haut Aller en bas
 

Celia M.Adams

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Pensionnat de Winchester :: ♣ A D M I N I S T R A T I O N :: Présentations :: Présentations validées-